Forum des écrivaines


Un petit groupe d'amies se retrouve autour d'un Forum pour discuter de leur passion : l'écriture.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TEXTE 4 : Shining Clouds

Aller en bas 
AuteurMessage
AnotherDay
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 21
Localisation : MAD-NESS

MessageSujet: TEXTE 4 : Shining Clouds   Sam 03 Aoû 2013, 5:14 pm

Une petite histoire sans prétention, un peu molle. Un OS sur Amour Sucré. Le titre en anglais fait référence à une expression que j'emploie tout au long du texte. A vous de deviner laquelle !

Elle regarde le ciel, distraite. Les nuages luisent comme des rayons de soleil. C’est drôle, ils semblent n’avoir jamais été aussi blancs. Ils sont un peu douloureux. A moins que ce ne soit elle ? Elle n’en sait rien, ne veut plus y penser. Son cœur est agité. Elle n’arrive pas à placer de mot sur ce sentiment. Remords ? Lancinance ? Peut-être rien de tout cela. « On s’en fiche, après tout. » se persuade-t-elle.

Elle regarde le ciel, distraite. Puis ses yeux se voilent, se ferment, se brisent comme des milliers d’étoiles avalées par la nuit. Kim a posé les mains sur ses paupières. Elle sourit, elle le voit à travers ses mains. Son sourire est-il franc ? Elle en doute, mais tente de s’en persuader. C’est moins douloureux, ainsi. Ou peut-être pas, au contraire. Elle ne sait pas, ne veut plus y penser.

« On a bien fait de le faire. » confirme son amie.

Elle regarde le ciel, distraite. Hoche la tête. Ouvre les yeux, les pose sur ses phalanges. Il y a quelque chose qui cloche. C’est curieux, se dit-elle. Ses doigts sont froids. Les aurait-elle enfouis dans la neige ? Non, c’est stupide. C’est l’été, et les nuages luisent comme des rayons de soleil.

C’est douloureux, d’ailleurs, de les regarder. Kim y parvient sans cligner des yeux. « Elle n’est pas normale… » songe-t-elle en posant à nouveau les siens sur ses phalanges. Elles sont violettes, un peu rouges par endroits. Elles sont glacées, et pourtant, elle n’a pas froid. Elle se demande pourquoi, mais tâche de ne pas y penser. Ce n’est pas important. Il y a bien plus important.

« Kim, pourquoi est-ce qu’on l’a fait ?
demande-t-elle sans hésiter, calme et sereine, un peu distraite aussi.
— Parce que tu me l’as demandé. »

Elle hoche la tête. Oui, c’est vrai, elle s’en souvient. Elle lui avait demandé de l’aide. Parce qu’elle aurait été incapable d’y arriver seule, et aussi parce qu’elle ne voulait pas se le reprocher. Mais était-ce une si bonne idée ? Tout compte fait, elle aurait mieux fait d’y réfléchir à deux fois. C’était un moyen extrême, et elle ne se sentait pas plus légère. Même, elle se sentait plus lourde, nauséeuse. Elle n’allait quand même pas vomir ici ?

Les nuages luisaient comme des rayons de soleil. La prairie était verte, l’herbe dense. Kim jurait. Sans doute tous ces arbres lui donnent-ils la gerbe. Mais c’est le meilleur endroit pour dissimuler quelque chose. Ses peurs, ses doutes, oui, mais pas que. Quelque chose de matériel, aussi.
Elle regarde le ciel, distraite. Kim lui tend une pelle. Elle l’attrape, creuse, et enterre. Rebouche le trou.

« Voilà, c’est fait. »
dit Kim.

Et c’est vrai. C’est fait, fini, plié. Mais elle ne se sent pas vraiment mieux. Quelque chose pèse, lourd, douloureux, là… Son cœur ? Aucun risque. Ca fait longtemps qu’elle n’en a plus, de cœur. Elle l’a enterré bien avant ce quelque chose. Il y a des mois, des années peut-être. Kim sourit. Elle trépigne d’impatience, a envie de partir, de boire un verre et de manger des cookies.

« On y va ?
— Oui. »
répond-elle simplement.

Et elles se retirent, doucement. Douloureusement pour elle, le sourire aux lèvres pour Kim. Elle se demande comment fait son amie, pour ne pas se sentir coupable. C’est un monde. Elle n’arrive plus à marcher, songe à l’après. Que va-t-il se passer, maintenant ? Elle regarde ses doigts, distraite. N’arrive pas à se concentrer. A présent, ses phalanges sont rouges, violettes et noires de terre. Elle les frotte sur son jean, mais c’est encore pire. Les couleurs déteignent sur le tissu, mais ses mains demeurent sales.

Elle regarde le ciel, distraite, la peur au ventre. A moins qu’elle n’ait faim, ce qui est possible aussi. Elles s’assoient à la terrasse d’un café. Prennent un verre, puis deux, puis trois. Kim tient bien la bière. Pas elle. Elle finit par vomir à ses pieds. Elle regarde dégouliner sa peur le long du trottoir et finir dans le caniveau. C’est fini, oublié. Elle n’y pensera plus.

Kim est amère. Elle a faim. Commande des biscuits. Lui en propose. Elle refuse, ne peut rien avaler. C’est drôle, elle aime pourtant ça, les cookies. Mais elle se dit qu’elle ne devrait pas en manger, qu’elle ne les mérite peut-être pas. Elle n’a pas fait quelque chose de très bien, aujourd’hui. Elle en souffrira un peu, mais ça s’effacera, sûr, dit Kim.

Elle regarde le ciel, distraite. Les nuages luisent comme des rayons de soleil. Un homme blond s’approche d’elles. Il transpire, a chaud. S’installe à la table. Les salue puis dit :

« Je cherche Castiel, vous l’avez pas vu ?
— Non. »
répond Kim.

Elle ne répond pas. Elle se demande si c’est une bonne idée, d’avoir répondu. Le blond les regarde, sourit douloureusement, s’en va. Il n’a pas cru Kim, elles vont avoir des problèmes.

« Aucun risque, Nathaniel n’est pas comme ça. »
la rassure Kim.

Mais elle n’est pas vraiment rassurée. Quelque chose plane au-dessus de sa tête. Une enclume, ou bien le ciel ? Elle ne sait pas, ne veut pas savoir. Elle n’a pas vu Castiel, elle doit s’en persuader. Les nuages luisent comme des rayons de soleil. Kim les regarde sans cligner des paupières. Nathaniel s’est enfui. Il semblait inquiet. Elle est inquiète. Et maintenant ? Que faire ?

« Tu viens chez moi ? demande Kim.
— Oui. » répond-elle.

Ne sait pas pourquoi elle a répondu une telle chose. Elle n’a pas spécialement envie d’aller chez Kim. Elle est même plutôt effrayée par cette idée. Ne sait pas si c’est une si bonne chose que de tout laisser derrière elle. Kim paye et s’en va. Elle, erre dans le doute. Et si Nathaniel revient ? Il se dira qu’elles cachent quelque chose, et cherchera à les retrouver. Elle suit Kim.

Elle regarde le ciel, distraite. C’est fou comme elle a du mal à se concentrer. Elle se demande pourquoi. Stupide question, d’ailleurs. Elle sait pertinemment pourquoi. Et ça la tue. Elle regarde Kim, qui regarde les nuages, qui eux, luisent comme des rayons de soleil. Kim hoche la tête. Elle vient d’avoir une nouvelle idée.

« Tu sais, tu es mon amie. Je veux pas que cette histoire nous éloigne. Faisons quelque chose ensemble. »


Elle la suit. A confiance, après tout. Malgré tout. Elle lui prend la main. Elle s’en fiche de ce que pourront dire les autres. Elle est pas homo, elle préfère les mecs. Et au fond, ça importe peu. On s’en fiche. Ca n’a pas d’importance. Elle est distraite, en regardant le ciel. La maison de Kim est là. C’est une jolie baraque, rien d’original, mais sympa. Du genre où l’on peut vivre dedans.

« Entre. » dit-elle.

Et elle la suit. L’intérieur est vétuste, mais on s’y fait, dit Kim. Elle hoche la tête. Se demande ce qu’elles vont faire maintenant. Elle a son idée, mais celle-ci la terrifie. Et pourtant, elle espère que ce soit ça. Oh oui, elle l’espère de tout son cœur. Kim lui montre sa chambre. C’est… Différent de ce que l’on pourrait croire. Des peluches, des bibelots. Du rose, beaucoup de rose. Et un tabouret. Du genre simple. Un tabouret.

« Prends ma main. » fait Kim.

Elle hoche la tête. Regarde le ciel, par la fenêtre. Distraite. Les nuages ne luisent plus comme des rayons de soleil. C’est elle qui brille, dans la magie de l’instant.

« Kim, t’es sûre ?
— Oui. »


Elles se prennent la main, montent toutes deux sur le tabouret. Elles logent sans problème. Fines comme des asperges. Un crochet est suspendu au plafond. Kim prend un long fil. L’accroche. Se le passe autour du cou. Elle fait de même.

« Ca, c’est pour Castiel.
— Oui, répond-elle.
— On est folles, tu crois ?
— Oui
, répond-elle.
— Ambre, pourquoi ?
— Parce que c’est comme ça. »


Les nuages luisent comme des rayons de soleil. Elle les regarde, distraite, s’évanouir et mourir dans leur éclat estival. Pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ecrivaines.1fr1.net
Noémie
Admin
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 19
Localisation : Upside down.

MessageSujet: Re: TEXTE 4 : Shining Clouds   Dim 04 Aoû 2013, 6:24 am

Ahhhh, je me souviens de ce texte ! Je l'avais lu sur AS. Il est assez bizarre. C'est vrai qu'il est un peu "mou". Mais ce n'est pas un reproche. C'est un style. Une athmosphère. Ca nous berce. Comme si, avant de dormir, une petite voix nous chantait une chanson douce, mais une chanson qui parlerait d'horreur, qui ne ferait faire des rêves avec des meurtres dans de la guimauve.
(Je m'emporte, je m'emporte !)
Hm, enfin. J'adore le dialogue de la fin. "On est folles, tu crois ?". Mais oui, vous êtes complètement tarées !
C'est un de tes rares textes où je n'ai pas ressenti vraiment de la compassion pour ton personnage, enfin tu vois ? Tu ne t'attaches pas à eux. Ils te font peur.
Encore, ton OS sur les fleurs de cerisiers, eh bien, tu es partagé entre la peur et la pitié d'Ambre, et en même temps tu te dis qu'elle est complètement frappée. Mais tu l'aimes en quelque sorte, tu tiens à elle, ne serait-ce qu'un tout petit peu. Tu te dis que sa souffrance est atroce.
Mais là, non. Là, si Castiel meurt, tu t'en fous. C'est déjà fait, de toutes les façons.
Et tes personnages, ils finissent par crever eux aussi. "A disparaître dans le trou de l'évier", pour reprendre tes mots. (Hm, t'avais écrit ça un jour. Si, si.)
Tout ce que tu sais, c'est qu'il y a une folie qui s'échappe de là. Et que c'est mou. Mou et fou. C'est étrange.

Et j'aime bien ta phrase sur les nuages .-.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnotherDay
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 21
Localisation : MAD-NESS

MessageSujet: Re: TEXTE 4 : Shining Clouds   Dim 04 Aoû 2013, 8:18 am

Je suis d'accord avec toi.
Tu as raison, oui, je n'aime pas ces personnages. Ambre, Kim, ne sont que des ombres, des "elles" lointaines et disparates. Finalement, on a l'impression que pour rétablir l'harmonie, il faille absolument en venir à bout. Et hop, une corde et le tour est joué. Mon Dieu, les textes que j'ai proposé sont tous affreux. Mais j'en ai trouvé un autre, joyeux. Si si, je t'assure. JOYEUX.
Il est beau, en plus. Plein de sous-entendus un peu grivois. Et inspiré par une magnifique image n__n !
Oui, ici, Castiel est mort, et tant pis. Il est enterré, et on n'en parle plus.
Rah, je m'en souviens pas ! J'ai écrit ça comme ça ou dans un texte ? o3
(Moi aussi j'aime bien cette phrase).

Pour l'autre texte, avec les fleurs de cerisier, déjà, oui, le "je" fait que j'étais attachée à mon personnage, et même si ce n'était pas vraiment moi, c'était moi quand même, parce qu'il m'arrive de faire des rêves où je perds mes cheveux, mes dents aussi, et où je suis enfermée dans une cellule, dont j'essaie tant bien que mal de m'échapper. Et à la fin du rêve, j'ai compris que, comme je ne pouvais pas en sortir, et que j'entends des pas dans l'escalier, il faut que j'en finisse. Et soit je tente de m'empaler avec un pied du lit comme dans l'OS, soit j'essaie de me défenestrer, ou même de m'enfoncer un clou dans la tête. Non, ça va paaaas dans ma tête n.n' !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ecrivaines.1fr1.net
Noémie
Admin
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 19
Localisation : Upside down.

MessageSujet: Re: TEXTE 4 : Shining Clouds   Mer 07 Aoû 2013, 5:20 am

J'aime bien : "hop, une corde et le tour est joué" (a)
C'est vrai que l'image était très jolie aussi. (Et j'ai commenté sur le topic correspondant. Enfin, "commenté", c'est un peu prétencieux vu mon message.)

Hm, comme ça. ^^
Ton smiley est hyper étrange ( " o3 " ) Il a genre un œil et une bouche marrante :3. Moi je trouve qu'on dirait un chien.
[De quoi je parlais, déjà, avant ?]

Horribles tes rêves o: !
J'ai fait un rêve super étrange moi aussi cette nuit. J'ai rêvé que je nageais nue dans une piscine avec une fille. Et après, j'avais mes règles (oui bon c'est un peu dégueu) et je me mettais à saigner dans l'eau, alors j'allais ailleurs, et je me rendais compte que j'avais une substance blanche et gluante dans la bouche, comme du sang mais blanc. Et ça n'avait rien de sexuel, vraiment !

(C'est bien y'a pas de censure ici 8D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnotherDay
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 21
Localisation : MAD-NESS

MessageSujet: Re: TEXTE 4 : Shining Clouds   Mer 07 Aoû 2013, 11:17 am

Cette phrase est horrible x) ! My God, je suis trop glauque.
Je ne l'ai pas encore lu, ce sera la surprise n___n !

Moi il me fait penser à un canard. Le o c'est sa tête, et le 3 son bec. De profil, le canard, hein. Parce que de face, il y aurait un problème de perspective. Hum... On part looiiin.

Mais finalement, j'ai lu que perdre ses dents était courant dans les rêves -oui, j'ai tout un tas de manuels d'explication des songes.
Oh mon Dieu... Oui, c'est trop bizarre o.o ! Heureusement que tu me dis qu'il n'y a rien de sexuel, je n'y avais pas du touuuuut pensé. Honnêtement en plus. C'est dégueuuu oui.
Nous sommes liiibres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ecrivaines.1fr1.net
Noémie
Admin
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 19
Localisation : Upside down.

MessageSujet: Re: TEXTE 4 : Shining Clouds   Ven 09 Aoû 2013, 3:38 am

Marie-Lou la glauqqqqqueuuuh.
Glauque ça ressemble un peu à loque je trouve. C'est pas super gentil ça. T'es pas une loque pour le coup.

Ah je vois le canard !! Bah dis-donc faut vraiment le croire pour le voir quand même. J'aurais jamais pensé à un canard.
Je reste sur mon chien cyclope perso'. o3

VIVE LA LIBERTÉ, tadaaaaa.

 

Bon, j'arrête le HS là xD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnotherDay
Admin
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 21
Localisation : MAD-NESS

MessageSujet: Re: TEXTE 4 : Shining Clouds   Ven 09 Aoû 2013, 7:33 am

Merci :') !

Mais ça fait peur un chien cyclope o.o !

Oui, cessooooons. (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ecrivaines.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TEXTE 4 : Shining Clouds   

Revenir en haut Aller en bas
 
TEXTE 4 : Shining Clouds
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un texte admirable
» Texte qui parle d'un scandale autour du colloque de Montreal VRAI OU FAUX!!!
» Haiti-Séisme, un texte touchant et inspirant de Sasaye
» [Texte] La pluie
» Texte officiel des amendements de la constitution de 1987

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des écrivaines :: Les écrits de AnotherDay-
Sauter vers: